+41 22 361 33 00 info@CabinetDentaireNyon.ch

Parodontologie (déchaussement des dents)

La parodontite  (infection des gencives)

La parodontite, ou maladie parodontale, est une infection chronique des gencives qui provoque la destruction de l’os et des gencives autour des dents. C’est une maladie insidieuse car elle ne présente aucun symptôme. Elle est progressive et conduit à la perte des dents. Elle est dangereuse pour l’organisme car les bactéries qui la causent peuvent attaquer le cœur, les reins ou le fœtus.

La cause de la parodontite

La parodontite est causée par certaines bactéries connues sous le nom de bactéries parodontales. Bien que ces bactéries parodontales soient naturellement présentes dans la bouche, elles ne deviennent nocives qu’à partir du moment où elles augmentent considérablement en nombre, quand certaines conditions sont réunies.

Cela se produit lorsqu’une couche de bactéries et de débris alimentaires, appelée plaque bactérienne, s’accumule sur les dents en restant intacte, généralement dans des zones difficiles à atteindre, comme entre les dents.
À mesure que la maladie progresse, l’inflammation chronique entraîne peu à peu la destruction de l’os de la mâchoire, jusqu’à la perte des dents.
Néanmoins, pour la plupart des personnes, la parodontite est un processus lent et progressif qui s’étale sur de nombreuses années et qu’il est possible d’arrêter s’il est détecté et traité à temps.
Toutefois, certains jeunes adultes présentent une forme très active de la maladie qui provoque un descellement et une perte précoce des dents.

Il est primordial de comprendre que, sans l’accumulation de plaque bactérienne, la parodontite ne se produira pas.

La parodontite est une pathologie grave

À bien y regarder, on peut considérer l’état de notre bouche comme un miroir de l’état général de notre corps et notre état parodontal peut souvent nous en dire davantage sur notre santé que la seule condition de nos gencives.
Bien que la parodontite soit toujours déclenchée par l’accumulation de plaque sur les dents, les maladies affectant le reste du corps, connues sous le nom de maladies systémiques, peuvent-elles aussi affaiblir les structures de soutien de nos dents.
En outre, il faut savoir que certains troubles graves sont connus pour se manifester dans la bouche avant d’apparaître dans les autres parties du corps. Par conséquent, il peut arriver qu’un parodontologue qualifié soit le premier à détecter les signes d’une maladie générale, comme le diabète ou les troubles sanguins, lorsqu’il examine la bouche d’un patient.

Reconnaître la parodontite

La parodontite commence toujours par une inflammation des gencives, connue sous le nom de gingivite. Cette inflammation n’est pas toujours facile à reconnaître, mais l’un des premiers signes que vous pouvez constater est le saignement des gencives lorsque vous vous brossez les dents.

Les gencives peuvent sembler rouges et enflées et vous pouvez remarquer une couche blanchâtre – la plaque bactérienne – sur les dents.
Si elle n’est pas traitée, la gingivite peut évoluer vers une parodontite, qui ne présente souvent aucun signe évident pour vous alerter. Cependant, certains changements peuvent survenir avec le temps et vous mettre en garde :

Saignement accru des gencives (provoqué par le brossage ou l’alimentation, ou parfois spontané)

Mauvaise haleine

Changements dans la position des dents

Allongement des dents (récession gingivale)
Douleur

Depistage

Il arrive souvent que la présence d’une parodontite ne soit pas reconnue par un individu avant l’âge de 40 ou 50 ans, alors que de nombreux dommages ont déjà été causés. Toutefois, un dentiste doit être en mesure de détecter les signes de la maladie à un stade beaucoup plus précoce, lors d’un examen de routine, et il peut surveiller votre état parodontal grâce à une évaluation spécifique nommée « indice de dépistage parodontal ».

La prévention de la parodontite

Il est heureusement possible d’éviter l’inflammation parodontale.
Vous pouvez éviter le développement de la gingivite et de la parodontite en adoptant des habitudes d’hygiène bucco-dentaire efficaces et en faisant régulièrement effectuer des contrôles et des nettoyages professionnels.
Voici les éléments de base d’un bon régime d’hygiène bucco-dentaire:

  • nettoyer deux fois par jour les surfaces masticatoires et les côtés des dents, avec une brosse à dents (de taille appropriée et en bon état) et du dentifrice;
  • nettoyer une fois par jour les espaces entre les dents (endroits ne pouvant pas être atteints par les poils de la brosse à dents) à l’aide du fil dentaire ou d’une brossette interdentaire adaptée à la taille de l’espace

Il faut utiliser le fil dentaire lorsque les dents sont rapprochées, avec peu ou pas d’espace entre elles, et se servir de la brossette interdentaire pour les espaces plus larges.
Il est important de veiller tout particulièrement à bien nettoyer les dents de travers ou les dents encombrées, ainsi qu’autour des plombages, des couronnes et des prothèses dentaires, car la plaque s’accumule facilement à ces endroits à accès limité.
Les bains de bouche antibactériens sont un complément utile au brossage, car ils inhibent la croissance bactérienne et amortissent les changements inflammatoires. Les bains de bouche se font après le brossage des dents.
Si, à la suite d’une technique de nettoyage inadéquate, des dépôts de plaque dentaire restent sur les dents, ceux-ci se minéralisent et se transforment en dépôts durs et fixes (tartre) qui ne peuvent plus être éliminés avec une brosse à dents. C’est votre dentiste ou votre parodontologue qui identifiera ces dépôts de tartre lors de votre inspection dentaire régulière et qui les éliminera dans le cadre d’un nettoyage professionnel. Une fois les dépôts éliminés, les dents seront polies afin de créer une surface lisse qui sera moins susceptible d’accumuler la plaque.

Les conséquences de la parodontite

La parodontite est la principale cause de perte de dents. Si la progression de l’inflammation parodontale n’est pas stoppée, les structures de soutien des dents, y compris l’os environnant, sont détruites. Les dents finissent ainsi par se desserrer et sont perdues, ou elles doivent être extraites. Par ailleurs, d’autres problèmes peuvent survenir chez certains patients, notamment des abcès douloureux, une dérive des dents qui peut gêner l’alimentation et un allongement inesthétique des dents avec exposition des racines, en raison de la récession des gencives.
Il est désormais admis que les maladies parodontales non traitées peuvent avoir des effets sur l’état de santé général, comme accroître le risque de complications pendant la grossesse (pré-éclampsie, naissance prématurée ou faible poids à la naissance) et le risque de maladies cardiaques ou de diabète.
En résumé, voici une bonne séquence d’hygiène dentaire :

  • Matin et midi:

Brossage pendant 2 minutes (temps du brossage électrique), bain de bouche

  • Soir

fil/brossette, brossage, bain de bouche

Matin et midi

Brossage pendant 2 minutes (temps du brossage électrique), bain de bouche

Soir

fil/brossette, brossage, bain de bouche

Les facteurs de risque de la parodontite

Il existe un certain nombre de facteurs qui augmentent le risque de développer une parodontite et qui peuvent favoriser sa progression, comme le stress ou bien certaines maladies systémiques telles que le diabète et le tabagisme.
Les fumeurs sont nettement plus susceptibles de développer une parodontite que les non-fumeurs.
Les traitements parodontaux (p. ex. greffes de gencive ou d’os, implants) sont moins efficaces chez les fumeurs que chez les non-fumeurs en raison d’une cicatrisation moins efficace.
Chez les fumeurs, la parodontite progresse beaucoup plus vite, avec une perte de dents plus rapide.
Environ 90 % des cas de parodontite qui ne répondent pas au traitement concernent des fumeurs.

Le traitement de la parodontite

Avec une évaluation et un traitement minutieux, il est généralement possible d’arrêter complètement la progression de la parodontite. La clé du succès est d’éliminer la plaque bactérienne qui déclenche le processus de la maladie et de mettre en place d’excellentes pratiques d’hygiène bucco-dentaire.

Instructions et conseils en matière d’hygiène bucco-dentaire

L’objectif de la phase de traitement initiale est de réduire le nombre de bactéries dans la bouche et donc de diminuer le niveau d’inflammation.
Votre dentiste ou votre hygiéniste vous expliquera d’abord les causes de votre parodontite et vous indiquera exactement comment garder vos dents et vos gencives propres. Ils vous donneront des conseils individuels sur la manière d’utiliser les différents moyens de nettoyage le plus efficacement possible (p. ex. technique de brossage des dents la plus appropriée, bonne utilisation du fil dentaire et des brossettes interdentaires).

Déroulement du traitement parodontal

Le traitement parodontal est réalisé par étapes ; après chaque étape une réévaluation déterminera la nécessitée éventuelle de passer à l’étape suivante.

Nettoyage professionnel
Antibiothérapie
Réévaluation
Traitement correctif (chirurgical)
Suivi: thérapie parodontale de soutien

Autres conditions peuvent affecter la santé parodontale

Un certain nombre de conditions générales peuvent augmenter vos chances de développer une parodontite et vous placent potentiellement dans une catégorie à haut risque. Parfois, les effets d’une autre maladie peuvent accroître votre risque de problèmes de gencives (p. ex. diabète) ou bien des médicaments prescrits peuvent avoir un effet néfaste (p. ex. phénytoïne pour l’épilepsie, nifédipine pour l’hypertension).

Hypertension artérielle
Diabéte ( et plus de 40 ans)
Les receveurs de greffes d’organes
Epilipsie

Contactez-nous, nous sommes à votre disposition

Vous pouvez nous écrire pour une demande de rendez-vous, pour obtenir des informations ou pour nous laisser un commentaire ou un conseil pour améliorer nos services et l’accueil de nos patients.

Privacy e Cookies Policy

12 + 1 =

Cabinet Dentaire de Nyon

Téléphone: 022 361 33 00

Adresse: Rue de la Gare, 11, 1260, Nyon

Mail: info@CabinetDentaireNyon.ch

Le cabinet est facilement accessible:

En voiture, avec à disposition des places de stationnement au sein du bâtiment (Parking Bel Air) et 2 parkings dans un rayon de 300 mètres (parking Perdtemps, parking de la Gare)
En transports en commun : 2,5 minutes à pied de la gare CFF de Nyon